Cahier des Charges

Le cahier des charges détaillé est disponible sur simple demande

RESUME DU CAHIER DES CHARGES

1. GROS-OEUVRE

Terrassement et nivellement

Décapage de la terre arable et terrassement avec évacuation des terres excédentaires. Nivellement en deux phases, remblayage des fondations à la fin du gros-œuvre et profilage du terrain avec remise en place de la terre arable conformément au permis d’urbanisme.

grue

Fondations

Un fil de cuivre (boucle de terre) est placé sous les semelles de fondation.
Le sol des caves est constitué d’une dalle en béton (sur un lit de sable et une membrane étanche) et d’une chape lissée. Cette solution évite les remontées d’humidité dans les caves.
Les fondations en béton armé sont toujours situées sur le bon sol à 80 cm sous le niveau final des terres (pied de gel).

Chemin Cugnon Semelles filantes (1) C

Murs de fondations

L’étanchéité des murs des sous-sols est assurée par un cimentage hydrofuge et l’application de 2 couches de coaltar sur les murs de fondation. Dans le cas de cave, cette protection est complétée par la pose d’une membrane type « platon » et la réalisation d’un drainage périphérique (drain coffrant).
Les murs des vides-ventilés ont une hauteur de 0,60 m, quant aux murs de caves ils ont une hauteur de 2,20 m. Ils sont réalisés avec des blocs en béton.
La maçonnerie de cave est jointoyée au fur et à mesure de l’élévation du mur.
La ventilation est garantie par des tés d’aération en P.V.C. diamètre 160 mm.
Le pont thermique périphérique à la jonction du mur extérieur et du plancher du rez-de chaussée est évité par la mise en œuvre d’un bloc isolant en béton cellulaire. 

Egouttage et épuration

Le réseau d’égouttage en tuyaux de P.V.C. (Benor ou similaire) est divisé en 2 réseaux distincts ; eaux pluviales et eaux usées. Une chambre de visite et une chambre de visite siphonique permettent son entretien aisé.
Le système d’épuration individuelle des eaux usées et fécales est adapté aux règlements communaux.
Une citerne d'eau de pluie de 5.200 litres, munie d'un filtre à mousse, récolte les eaux pluviales pour permettre l'alimentation des WC et autres points d'eau non sanitaire.
Selon les recommendations du service technique de la commune le trop plein de la citerne d'eau de pluie, et de la micro station d'épuration éventuelle, se fait soit vers la voirie ou vers un système d'épandage souterrain.  Dans ce cas, il sera nécessaire de réaliser un teste de percolation pour connaître le pouvoir d'absorption du sol. 

Escalier de cave

L’escalier de cave est réalisé en béton armé lissé.

Planchers

La dalle sur le sous-sol et sur le rez-de-chaussée est constituée d’éléments en béton armé (hourdis), une chape de compression est coulée sur le rez-de-chaussée. Dans le cas de locaux non plafonnés la face inférieure des hourdis est lisse.

Mur extérieur

Le mur extérieur est de type mixte. D’une épaisseur de 37 cm, il garantit les meilleures caractéristiques ;

  • d’esthétique : choix parmi les briques dites « faites mains » des plus grandes marques, « NELISSEN, VANDERSANDEN, HEYLEN, DESIMPEL... »
  • d’étanchéité : vide entre la brique et l’isolant constituant une barrière infranchissable pour l’eau
  • d’isolation thermique : panneau de polyuréthane de 100 mm d’épaisseur permettant d’atteindre le coefficient d’isolation largement inférieur aux normes actuelles, un tape est collé au droit de toutes les jointures.
  • stabilité : bloc de béton d’argex de 14 cm d’épaisseur.

Le rejointoiement du parement de brique est réalisé en seconde phase par une main d'oeuvre spécialisée.

Linteaux et seuils

Les linteaux (briques à plat, brique sur chant, chêne, pierre naturelle) sont réalisés en fonction du style de construction.
Les seuils de 5 cm d’épaisseur sont en pierre calcaire crinoïdique dit "petit granit" ou "pierre bleue".

Murs intérieurs

Tous les murs et cloisons du rez-de-chaussée et de l’étage sont réalisés en blocs de béton d’argex.
L'utilisation du même matériau pour tous les murs présente des avantages appréciables :

  • caractéristiques mécaniques identiques, d'où comportement homogène et uniforme limitant fortement les phénomènes de retrait et de dilatation
  • contrairement à l’utilisation de matériaux hétérogènes, le format identique des blocs permet une liaison parfaite aux angles
  • le haut pouvoir isolant (acoustique et thermique) du béton d’argex garantit un confort optimum.

Aménagement extérieur

Lors du nivellement final, les accès sont enrochés (20 cm) et grenaillés sur une surface de 40 m². 

Raccordement

Les travaux d’infrastructures pour les raccordements aux réseaux publics sont prévus en 2 tranchées distinctes y compris gaines et tuyaux nécessaires. Une tranchée de 6 m pour les égouts et une tranchée de 8 m pour l’eau, l’électricité, le téléphone et la télévision.

Coupure thermique de l’enveloppe du bâtiment

La parfaite isolation et l’étanchéité performante des maisons rendent primordiales la gestion des ponts thermiques.  La vapeur d’eau présente dans nos habitations migre vers les points les plus froids.  Arrivée à une certaine température cette vapeur se transforme en eau, c’est le phénomène de la condensation.  Il est primordial d’éviter ces points froids au niveau de l’enveloppe du bâtiment.  Nous avons identifié les points faibles et mis au point des détails techniques appropriés pour chaque cas (pied de mur, allège fenêtre, pied porte, intersection charpente et mur extérieu, accès cave,...)

2. TOITURE

Charpente

En sapin du pays, le choix du type de charpente dépend de la conception du bâtiment. Elle peut être traditionnelle ou industrielle. Dans les 2 cas, les bois reçoivent par trempage une protection contre les attaques de pourriture, champignons et insectes xylophages.

Couverture

La couverture est réalisée en tuiles en béton de type « S » de ton noir, rouge, brun ou gris. D’autres matériaux de couverture sont disponibles parmi les plus grandes marques.
Les planches de face et de rive sont recouvertes d’ardoises.
L’étanchéité de la couverture est complétée par une membrane imputrescible (sous-toiture).

Isolation thermique

L’isolation thermique de la toiture est assurée par un matelas de laine de verre de 22 cm d’épaisseur. Un pare-vapeur parfaitement étanche fixé à la charpente protège l’isolation contre la condensation intérieure .

Zinguerie

Les chéneaux et descentes d’eau sont en zinc de ton naturel.

Fenêtre de toiture

Les fenêtres de toiture à rotation sont de marque « VELUX ». 

Souche de cheminée

L’habillage de la souche de cheminée éventuel est en ardoise.

  

3. MENUISERIE EXTERIEURE

Châssis

Les menuiseries extérieures sont en P.V.C. de couleur sur la face extérieure et de ton blanc lisse sur la face intérieure, les profilés à triple frappe de marque Schuco ont une section de 82 mm.
D'autres matériaux peuvent être fournis; méranti, merbeau, afzélia, P.V.C. imitation bois, aluminium laqué.
Le jointoiement extérieur des châssis est exécuté au silicone.
Les châssis ouvrants sont équipés d’un système d’ouverture de type oscillo-battant.

Les vitrages sont doubles à haute performance d'isolation thermique (K=1,0 W/m²K). Ils sont feuilletés dans le cas où l’allège est inférieure à 90 cm conformément à la norme NBN S 23.002.

La composante châssis + vitrage offre une excellente solution thermique, le coefficient global d'une fenêtre est de +/- 1,1 W/m²K.

Pour répondre à la norme de ventilation NBN D 50.001, les châssis des locaux dits secs (chambres, bureau, séjour et salle à manger) sont équipés de grilles de ventilation « Invisivent » de marque « Renson ».

Portes extérieures

Toutes les portes sont munies d'un système de fermeture à minimum 5 points avec clenche extérieure et de 4 charnières.
L'étanchéité au vent et à la pluie est assurée par un seuil en aluminium à coupure thermique.

Porte de garage

La porte de garage de marque LDoor est de type sectionnelle garantie 10 ans.

Avantages de ce type de porte :

  • sécurité à l’ouverture,
  • parfaite étanchéité aux vents,
  • haute isolation thermique,
  • gain de place dans la profondeur du garage. 

 

4. PLAFONNAGE

Murs et plafonds

A l’exception des caves, des garages et des greniers, tous les murs et plafonds sont plafonnés avec un enduit monocouche.
Des cornières d'angles sont scellées dans le plafonnage à tous les angles saillants. 

Gyplat enduit

Sur les structures de bois (charpente), des plaques à âme de plâtre sont fixées et reçoivent un enduit de finition au plâtre. 

Tablettes de fenêtres

Les tablettes de fenêtre sont en pierre naturelle ou composite.

 

5. CHAPE ET CARRELAGE 

Isolation thermique de la dalle de sol

L'isolation thermique de la dalle du rez-de-chaussée est assurée par une chape isolante en polyuréthane d'une épaisseur de 100 mm.

Chapes

En fonction de la destination future, les chapes au sable de rivière, sont talochées (vinyle, parquet), tirées (carrelage) ou lissées à la barbotine de ciment (garage et cave). Les chapes du rez-de-chaussée sont armées d’un treillis 50/50/2/2. 

Carrelages

Un carrelage d’une valeur achat de 40 € T.V.A. comprise par m² est prévu dans le hall d’entrée, les W.C., les salles de bains, la cuisine, le séjour et la buanderie si celle-ci est en contact avec une pièce carrelée. Les plinthes ont une valeur achat de 10 € T.V.A. comprise par mct. 

Faïences murales

Par douche et baignoire, il est prévu un forfait de 6 m² de faïences murales. La valeur achat de celles-ci est de 40 € T.V.A. comprise par m². Une membrane étanche est soigneusement collée au mur avant la pose des faïences.

  

6. MENUISERIE INTERIEURE 

Portes intérieures

Toutes les portes sont de type « blocs portes » avec une âme « agglo-tubulaire ». La feuille de porte peut être choisi parmi +/- 20 décors. Les portes entre les locaux chauffés et non chauffés sont de type climatique classe II. 

Escalier vers étage

L’escalier avec ou sans contremarche est en hêtre. Les marches et les limons ont des épaisseurs de 35 et 33 mm. Les balustrades sont à fuseaux plats à chanfreins non arrêtés ou découpés, ou à barres parallèles.
L'escalier est traité définitivement (verni ou huile) en usine avant la pose. 

Habillage intérieur des menuiseries extérieures dans les locaux non plafonnés

Les portes de garage et autres châssis situés dans des locaux non plafonnés sont habillés en menuiserie afin de cacher les pattes d’ancrage. 

 

7. SANITAIRE 

Le devis descriptif définit et décrit le matériel proposé, la valeur achat comprend la fourniture des appareils sanitaires, des robinetteries et de tous les accessoires de fixation et de vidange.

En plus de la gamme proposée par la s.p.r.l. Nido Concept, l’acquéreur a le loisir de choisir d’autres gammes présentées par les fournisseurs agréés par l’entrepreneur.

En outre, sont également prévus :les alimentations et la décharge pour la cuisine,

  • l’alimentation et la décharge de la chaudière,
  • l’alimentation et la décharge de la machine à laver,
  • un robinet extérieur avec vanne d’arrêt,
  • un robinet double service,
  • un vidoir avec eau chaude et eau froide,
  • un détecteur incendie par niveau.

La ventilation primaire est prévue ainsi que les ventilations de la hotte.

Ventilation suivant NBN D 50.001

L’alimentation en air frais est assurée par des grilles de ventilation « Invisivent » incorporées dans les châssis des locaux secs. L’évacuation de l’air vicié se fait par des gaines de ventilation situées dans les locaux humides (WC, cuisine, salles de bains et buanderie). Le renouvellement de l’air est assuré par une centrale de ventilation mécanique de marque Duco Reno.  Le débit de cette centrale est régulé par des capteurs de CO² et dh'umididité. Cette installation correspond au système « C+ » de la norme.

Groupe hydrophore

Le groupe hydrophore permet d'alimenter certains points d'eau avec de l'eau de pluie.
Le groupe hydrophore en inox est de type GRUNDFOSS.

8. ELECTRICITE 

L'ensemble de l'installation est réalisé conformément aux directives du Règlement Technique en vigueur au moment de l'élaboration du devis descriptif. Les travaux débutent par le tracé des installations sur les parois des locaux en collaboration avec le maître d’ouvrage. L'installation commence au coffret divisionnaire et comprend : le coffret 25S60 (coffret du compteur), un tableau général avec fusibles automatiques, 2 disjoncteurs différentiels, les interrupteurs et prises, les tubages T.V., téléphone et HiFi, la sonnette, les liaisons équipotentielles et la réception par un organisme agréé. Les équipements sont définis de manière quantitative dans le devis descriptif. 

 

9. CHAUFFAGE

L’évolution exceptionnelle des performances énergétiques des bâtiments remet en cause la façon de nous chauffer.
Dans l’expectative, la sprl NIDO CONCEPT propose différentes solutions, dont le choix sera d’ordre économique, idéologique ou environnemental.
L’installation est calculée pour une température extérieure définie suivant les zones géographiques reprises dans les normes.

Chauffage central au gaz

  • Chaudière au gaz de ville ou gaz propane
    Chaudière murale à condensation de type VAILLANT Eco Tec avec production d’eau chaude instantanée. La sortie de fumée avec buse horizontale se fait en façade.
    Soit le raccordement se fait au gaz de ville, soit la citerne de gaz propane sera enterrée ou aérienne, elle fera l’objet d’un marché indépendant avec le fournisseur d’énergie.
  • Radiateurs
    Les radiateurs sont en acier de ton blanc avec grille d’habillage supérieur et fermetures latérales. Ils sont tous dotés de vannes thermostatiques intégrées. Les tuyauteries sont de type bitube (1 aller et retour par radiateur), ce qui assure confort et économie. Dans un souci d’esthétisme et de facilité d’entretien, le raccordement du radiateur se fait par le mur et non par le sol.
  • Chauffage sol
    Dans le cas d’un chauffage par le sol au rez-de-chaussée, un système de régulation est installé pour permettre la gestion des deux circuits de températures différentes (sol et radiateurs étage) dont la gestion est assurée par 2 thermostats d’ambiance.

Pompe à chaleur air/eau (PAC)

  • Pompe à chaleur
    Pompe à chaleur de type DAIKIN Altherma version design comprenant l’unité extérieure, l’unité intérieure et le boiler intégré de 260 litres.
  • Chauffage sol
    La PAC fonctionnant à basse température, le chauffage sol est systématique.
    Chauffage sol dans toutes les pièces du rez-de-chaussée à l'exception des garage.  A l'étage, chauffage sol dans les pièces d'eau et les hall de nuit.
    Les circuits rez et étage sont régulés par des thermostats d'ambiance distincts.
    Dans les salles d'eau, un radiateur électrique sèche-serviette permet d'atteindre une température d'utilisation rapidement. 

 

Un projet ? Une question ?